Historique

La société Acronet a été crée par Rolf Bütikofer suite à des années d’expérience dans le domaine du nettoyage en bâtiments.

Étant spécialisé dans le nettoyage de fin de constructions, l’idée est née avec la venue des immeubles modernes, sveltes et de plus en plus vitrés. Ce qui engendra des difficultés d'accès pour le nettoyage.

Des moyens onéreux tel que les nacelles et échafaudages étaient nécessaires pour les travaux d’entretien en tout genre. Cependant, l'exécution de ceux-ci n'était parfois pas réalisable dû à un accès limité ou une disproportion en coût et manutentions pour les travaux a effectués.

Les problèmes d’accès en plus de la sécurité nécessaire en travaillant en hauteur, que ce soit à l’extérieure ou à l’intérieure, ont fait germer l’idée de développer d’avantage les travaux sur cordes et les techniques d’alpinisme ou de spéléologie.

 

test 

Les autorités cantonales étaient réticentes voir même controversées sur le sujet, notamment dans le canton de Genève.

A l'époque, les règlements étaient très strictes à ce sujet. On ne passait pas inaperçu, de plus, en cas de non respect des diverses règles en vigueur, les travaux étaient très rapidement stoppés.

Tous les travaux devaient être annoncés à la SUVA et un préavis de leur part favorable était nécessaire avant d’entreprendre ce genre d’intervention.

En mars 2000, cette procédure a été simplifiée par un formulaire créé spécialement pour ce fait.

 

 

Durant environ 2 ans, les travaux sur corde furent un secteur de l’entreprise "Nettoyage Général" de l’époque. Par la suite, ce secteur est devenu la société Acronet crée en septembre 1994 au nom de Barbara Bütikofer.

Après quelques années de travail en parallèle, la société initiale disparue. Le 18 décembre 1998, Acronet est devenue une Société à Responsabilités Limitées avec un effectif de 4 collaborateurs associés.

Une longue collaboration avec les divers départements, tels que la SUVA, la direction des chantiers ou les organes de contrôle dans le domaine en générale, était nécessaire pour arriver, au fur et à mesure, à des accords et une bonne réglementation dans ce domaine.

Partout en Suisse, d’autres entreprises de cordistes professionnels ont collaboré dans ce même but. C'est avec succès, qu'en partenariat avec les autorités sont nées les associations d’entreprises de cordistes tel que l’Association Suisse Romande des Entreprises de Travaux sur Corde (ASRETC), dont Acronet fait partie depuis 2012.

Aujourd’hui la société Acronet Sàrl. compte 8 à 10 collaborateurs à plein temps durant la haute saison (mars à novembre) et 4 à 5 collaborateurs durant la période hivernale.